David VIOLI
(France)

Long Thibaud Piano 2009 - CRR, Tirage au sort - 13102009


LISZT / GOUNOD – Valse de Faust

Né à Nancy, David Violi commence ses études musicales au Conservatoire de sa ville natale puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Géry Moutier. Au cours de ces années, il sera influencé par de nombreuses personnalités, notamment Billy Eidi, Marc Durand, Jean Claude Pennetier… Après avoir obtenu le Diplôme National d’Etudes Supérieures Musicales mention très bien (premier prix), ainsi qu’un premier prix à l’unanimité de musique de chambre, il est reçu en cycle de perfectionnement. Il devient ensuite artiste en résidence au « Banff Centre for the arts » (Canada).

Lauréat du concours Yamaha des conservatoires, de la Fondation « Yamaha Music Foundation of Europe », prix Grandpiano, il remporte le premier prix du concours international de piano de Sakai (Japon).

Il a ensuite la chance de recevoir les conseils de personnalités qu’il admire depuis longtemps : Anne Queffélec et Aldo Ciccolini. Profondément marqué par ces rencontres, et porté par la générosité et l’authenticité de ses maîtres, David Violi se produit en récital et avec orchestre sur la scène internationale : au Japon (Sofia Hall, Toga Bunka Haikan Hall), en Espagne (Circulo Bellas Artes de Madrid), en Moldavie (Sala Cu Orga, Chisinau), en Suède (Stockholm Musikaliska), en Allemagne (Bamberg Sinfonie an der Regnitz), au Canada, en Chine (Beijing Sunrise Concert hall), en Italie (Rome, Florence, Venise)…

En France, on le retrouve à l’Auditorium du Musée d’Orsay, à l’Opéra Comique de Paris, à l’Arsenal de Metz, mais aussi dans les plus grands festivals : Piano aux Jacobins à Toulouse, Festival Berlioz à La Côte Saint André, Lille Piano Festival, au festival Chopin à Paris, La Folle Journée de Nantes, au festival de Radio France à Montpellier… On peut l’entendre fréquemment sur les ondes de France Musique, et ses récitals font l’objet de diffusions régulières sur la chaîne Mezzo.

Sa curiosité le pousse à s’engager au côtés du Palazzetto Bru Zane de Venise (Centre de Musique Romantique Française) et à faire découvrir au public des oeuvres méconnues. Ainsi, il défend des compositeurs comme Séverac, Mel Bonis, Jaëll, Pierné, Hahn… Il enregistre en 2012 un disque consacré aux concertos pour piano de Marie Jaëll avec l’ Orchestre National de Lille dirigé par Joseph Swensen. Après son dernier récital vénitien, le magazine musical italien « Il giornale della musica » salue « un pianiste au toucher lumineux qui unit une technique virtuose à une imagination qui se renouvelle continuellement ; un juste équilibre qui en fait l’interprète idéal ».

Passionné par la musique de chambre, il partage régulièrement la scène avec des artistes qu’il affectionne particulièrement : le quatuor Ardeo, Pascal Monlong (violon), Loïc Schneider (flûte), … et fonde le quatuor Giardini (quatuor avec piano) avec Caroline Donin, Pauline Buet, et Pascal Monlong.